Premier essai du Mercedes-Benz EQB350 2023 : petit luxe électrique

mercedes-benz classe eqb Aperçu complet

Soyons honnêtes : personne qui achète un VUS compact ne se soucie autant de ce qu’il y a sous le capot. Un VUS compact est un moyen de transport pratique et judicieux ; un véhicule qui vous transportera, vous et vos affaires, de A à B par tous les temps, avec peu de réflexion ou d’effort. Le Mercedes-Benz EQB350 4Matic 2022 est un VUS compact pratique et sensé. Mais ce qu’il y a sous son capot le distingue de la foule des VUS compacts.

L’EQB est le premier SUV compact entièrement électrique de Mercedes-Benz. Il partage une grande partie de son architecture, de sa carrosserie et de son intérieur de base avec le GLB à essence actuellement en vente aux États-Unis. Mais au lieu d’un quatre cylindres en ligne turbocompressé de 2,0 litres, 221 ch dans le GLB250 d’entrée de gamme et 302 ch dans le plein- fat GLB35 AMG—il est propulsé par deux moteurs électriques, qui confèrent une traction intégrale.

L’EQB350 4Matic est le haut de gamme EQB. Avec un nouveau moteur synchrone à excitation permanente sur l’essieu arrière et un moteur asynchrone moins puissant à l’avant délivrant une puissance totale du système de 288 ch et 383 lb-pi, il se situe au-dessus du EQB300 4Matic de 225 ch et 288 lb-pi et sera rejoint par l’EQB250 à traction avant d’entrée de gamme (187 ch, 276 lb-pi) en 2022.

Selon le cycle de test européen WLTP, qui est davantage orienté vers la conduite en ville que le test EPA, l’EQB350 4Matic parcourra 260 miles entre les charges. Avec une capacité de batterie utilisable de 66,5 kWh, cela se traduit par 3,9 miles par kWh. À titre de comparaison, le Tesla Model Y Long Range de 384 ch, le modèle Y à traction intégrale d’entrée de gamme, a une autonomie de 315 miles selon la norme WLTP sur une capacité de batterie utilisable d’environ 70 kWh, offrant une efficacité d’environ 4,5 milles par kWh.

Tesla a donc toujours l’avantage en termes d’efficacité. Les performances aussi. Mercedes affirme que l’EQB350 4Matic atteindra 60 mph en 6,0 secondes. Le modèle Y Long Range que nous avons testé en octobre 2020 l’a cloué en seulement 4,1. Ce n’est pas seulement la puissance supplémentaire qui aide la Tesla ; l’EQB de 4795 livres pèse quelques centaines de livres de plus que le modèle Y à deux moteurs. .

Bien que les comparaisons avec le modèle Y soient inévitables, la réalité est que l’EQB en bloc est un véhicule assez différent de la lisse Tesla. À 184,4 pouces de long et 72,2 pouces de large, et avec un empattement de 111,4 pouces, la Mercedes est 2,6 pouces plus courte, 3,4 pouces plus étroite et a 2,4 pouces de moins entre ses essieux que le modèle Y. Il est, cependant, 3,2 pouces plus haut dans l’ensemble , et la ligne de toit s’étend jusqu’à un rétroéclairage presque vertical plutôt que de plonger, comme dans la Tesla. Si vous voulez transporter sept personnes ou beaucoup de choses, l’EQB est une conception plus pratique.

C’est exact. Sept personnes. La conversion de l’essence à la batterie n’a pas du tout compromis l’emballage intérieur, ce qui signifie que l’EQB est disponible avec la troisième rangée qui est une option de 850 $ sur le GLB250. L’option de troisième rangée du modèle Y de Tesla place la tête des passagers juste sous la vitre du rétroéclairage arrière. Dans l’EQB, les passagers de la troisième rangée ont de l’acier au-dessus de la tête. De plus, Mercedes-Benz précise très clairement que pour assurer une protection maximale en cas de capotage, elle considère que la troisième rangée de l’EQB ne convient qu’aux 5 pieds 5 pouces ou moins.

La deuxième rangée glisse d’avant en arrière sur 5,5 pouces de débattement, et dans la position la plus reculée, il y a une tonne d’espace pour les jambes et les genoux pour les six pieds. Il y a aussi beaucoup d’espace pour la tête, même si le point H du siège arrière est plus haut que celui de l’avant pour donner aux passagers arrière une meilleure visibilité. L’espace de chargement varie de 16,4 pieds cubes avec la troisième rangée en place à 57,2 pieds cubes avec les deuxième et troisième rangées repliées à plat.

Ce qui distingue l’EQB350 4Matic de la foule des SUV compacts, c’est qu’il se conduit comme une mini voiture de luxe. Aucun de ses rivaux conventionnels à combustion interne ne peut égaler la poussée de puissance douce et silencieuse des deux moteurs électriques de l’EQB, ni le confort silencieux de sa conduite. Mis à part quelques coups de tête – une fonction de sa hauteur de caisse plus élevée et de sa position assise plus élevée – ce petit SUV électrique Mercedes se sent presque aussi calme et relaxant qu’une Classe S.

En termes de concurrence EV, l’EQB350 se sent loin d’être aussi occupé sur les routes en mauvais état que le Volvo XC40 Recharge à ressorts rigides, et génère beaucoup moins de bruit de la route que le Tesla Model Y. Alors que les roues de 18 pouces et 215/60 Continental WinterContact les pneus d’hiver montés sur notre voiture d’essai ont sans aucun doute aidé à aplanir les problèmes aigus sur la surface de la route, même avec les roues standard de 19 pouces et les pneus de la série 50, la suspension à long débattement bien amortie de l’EQB assurera toujours une conduite confortable.

Ce n’est pas une trappe chaude, mais la direction de l’EQB350 est directe, bien pondérée et fournit une rétroaction décente. Le freinage est doux et linéaire, la transition entre le ralentissement régénératif et mécanique sans couture. Il y a une tonne de traction dans les virages grâce à l’essieu arrière multibras bien planté, les roues avant jouant le rôle de soutien parfait. Clouer l’accélérateur et le petit SUV s’éloigne rapidement du sommet avec étonnamment peu de sous-virage.

La demande de puissance entre les essieux avant et arrière est modulée 100 fois par seconde, en fonction de la situation de conduite. L’idée est d’optimiser le rendement en utilisant le plus souvent possible le moteur électrique arrière, le moteur asynchrone à l’avant ne générant que des pertes de traînée minimes en fonctionnement à charge partielle. Quand c’est nécessaire, cependant, vous pouvez sentir le moteur avant contribuer, bien qu’il n’y ait pas de corruption à travers la direction. Les démarrages debout à puissance maximale sur les routes forestières enneigées près de Munich ont permis à l’EQB350 de s’élancer droit et vrai à partir d’un arrêt avec un minimum d’interventions de contrôle de la traction. C’est une chose brillamment facile et étonnamment agréable à conduire.

Il existe trois niveaux de régénération au décollage sélectionnables par le conducteur, actionnés via les palettes sur la colonne de direction. Il existe également un mode qui permet à la voiture d’utiliser les données de navigation, les informations sur le trafic et la reconnaissance des panneaux de vitesse pour ajuster automatiquement le niveau de régénération lui-même. Pour nous, l’EQB se sentait mieux avec le moins de régénération, étant plus naturel et plus fluide dans sa progression vers l’avant.

Le système Mercedes MBUX fait vraiment ses preuves dans un véhicule électrique. Programmez une destination dans le système de navigation de l’EQB et il prendra en compte le terrain, le trafic et la météo pour déterminer l’itinéraire le plus efficace. Le système recommandera des points optimaux pour recharger rapidement la batterie en cours de route et préconditionner la batterie pour la recharge en cours de route.

Notre essai routier de 210 milles comprenait une course de 160 milles le long de l’autoroute de Stuttgart à Munich, le reste sur des routes de campagne et des rues de village. C’était une journée d’hiver venteuse, la température ambiante était proche du point de congélation et des rafales de neige dans l’air, ce qui expliquait pourquoi le système MBUX de l’EQB prévoyait une portée maximale de seulement 212 milles alors que nous sortions du garage de l’hôtel.

Mais comme le système de navigation montrait non seulement où se trouvaient les points de recharge et s’il s’agissait de chargeurs rapides ou non, mais aussi combien étaient gratuits, nous ne nous sommes pas retenus sur l’autoroute, naviguant à 80 à 85 mph si possible, avec occasionnellement éclate à une vitesse indiquée de 100 mph (la vitesse maximale revendiquée est de 99 mph). Sans surprise, le niveau de charge de la batterie a chuté rapidement, atteignant 52% après seulement 62 miles.

Un arrêt à un chargeur rapide de 300 kW – bien que, malheureusement, l’EQB ne charge qu’à un taux maximum de 100 kW, et par temps froid, il fonctionnait à 70 kW – a vu la batterie rechargée de 52% à 82% en 25 minutes. La navigation a prédit une autonomie probable de 166 miles, une autonomie maximale de 203 miles, et que nous arriverions au chargeur de 150 kW à notre waypoint à 98 miles avec 25% de charge restante.

Pas assez. Nous sommes arrivés avec une charge de 21% et entre 35 et 50 miles d’autonomie restante. Un arrêt de 34 minutes avec l’EQB aspirant des électrons au taux de 75 kW a ramené la charge de la batterie à 82 %.

Maintenant, le temps glacial, les fortes accélérations et les vitesses élevées soutenues ont fait de notre voyage un cycle de service extrême pour un véhicule électrique, ce qui explique pourquoi l’EQB350 a eu du mal à fournir bien plus de 2 miles par kWh. Conduit normalement, dans des conditions normales, vous pourriez probablement miser sur une moyenne d’au moins 3,2 miles par kWh, ce qui équivaut à une plage comprise entre 210 et 220 miles.

C’est encore loin d’être le leader de la classe. Mais le Mercedes-Benz EQB a d’autres charmes. Elle est spacieuse et pratique pour sa taille, bien équipée et bien finie, et elle se conduit vraiment comme une petite voiture de luxe. Et Mercedes-Benz est conscient du problème d’autonomie. Il travaille sur une version longue portée de l’EQB, qui peut sacrifier la troisième rangée au profit d’une capacité de batterie supplémentaire.

La Mercedes-Benz EQB350 4Matic devrait arriver aux États-Unis au cours du premier semestre 2022. Le prix n’a pas encore été confirmé, mais si MBNA devait suivre l’exemple de l’Allemagne, attendez-vous à un autocollant juste autour de la barre des 49 000 $.

Cela semble bon! Plus de détails?

Mercedes-Benz EQB350 4Matic 2023
LE PRIX 49 000 $ (MT est)
AGENCEMENT Double moteur, traction intégrale, 7 passages, VUS 4 portes
MOTEUR Moteur synchrone à aimant permanent (arrière) et moteur asynchrone (avant) 288 ch/383 lb-pi
TRANSMISSION Automatique à 1 vitesse
POIDS À VIDE 4795 livres (fabriquant)
EMPATTEMENT 111,4 pouces
L xlxh 184,4 x 72,2 x 67,0 pouces
0-60 MPH 6.1 (MT est)
ÉCONOMIE DE CARBURANT EPA, VILLE/AUTOROUTE/COMB N / A
EN SOLDES Printemps 2022

Leave a Reply

Your email address will not be published.